1 rue des Meigneux 80290 Sainte-Segrée
06 76 60 97 44
olivierdesmarest@orange.fr

La Ferme du Val de Poix

Préambule

«  Paysan éleveur situé à Sainte-Segrée près de Poix de Picardie à 30km au Sud d’Amiens en Picardie dans les Hauts de France, je pratique l’agriculture biologique depuis 2005.
J’ai fait ce choix dans un souci de protection de l’environnement et pour garantir la non utilisation de pesticides.

Sur ma ferme, j’élève 60 vaches allaitantes de race Blonde d’Aquitaine et 120 brebis boulonnaises. Je recherche la cohérence de mon système pour aller vers l’autonomie en alimentation et fertilisation.
En 60 ans, l’agriculture a connu de grandes mutations. Les paysans sont devenus des exploitants agricoles. Les étables, poulaillers et autres porcheries sont trop souvent devenus des ateliers hors-sol. Personnellement, je n’exploite ni la terre ni les animaux, je travaille avec eux et j’ai trouvé dans l’agriculture bio une agriculture paysanne et artisanale, créatrice de valeur ajoutée et d’emplois.

Pour faire connaître nos produits, ceux des collègues, et pour dynamiser notre territoire, nous avons ouvert une épicerie paysanne sur la ferme. Enfin, la restauration et la transformation de vieilles granges en gîtes ruraux permettent d’accueillir un public à la recherche de tranquillité. »
Olivier Desmarest

L'élevage bio

Mes animaux sont nourris 100 % à l’herbe d’avril à novembre. L’hiver ils mangent du foin, des betteraves fourragères et un aliment fabriqué sur la ferme à base de céréales et protéagineux. Je n’utilise pas d’ensilage, pas de soja, pas de sous-produits des industries agro-alimentaires.

Mon élevage est en agriculture biologique certifié et contrôlé par Ecocert. Ce qui signifie le recours à des pratiques culturales et d’élevages soucieuses du respect des équilibres naturels, du bien-être animal, en excluant l’usage de pesticides, d’OGM et d’engrais chimiques.

Dans la mesure de nos possibilités, nous privilégions les médecines douces et naturelles pour soigner les animaux (phytothérapie, aromathérapie et homéopathie).

La blonde d'Aquitaine : une race à viande tendre et diététique.

La blonde d’aquitaine est une race à viande à fort développement corporel. Elle s’habille d’une seule couleur froment, plus ou moins foncée, avec des auréoles claires autour des yeux. La viande de la blonde d’aquitaine est rouge, peu grasse (moins de perte à la cuisson), diététique et tendre grâce à la finesse de son grain. C’est une race réputée pour son excellent rendement en carcasse et en viande.

La brebis boulonnaise : une race rustique à sauvegarder.

Race originaire des Hauts-de-France, elle comptait 170 000 têtes en 1923 avant de régresser fortement pour presque disparaître dans les années 1980.
Aujourd’hui grâce à un programme de sauvegarde, la race compte 2 500 reproducteurs. La boulonnaise produit des agneaux lourds avec une très belle noix de côtelette. Choisir l’agneau boulonnais, c’est participer au maintien de la seule race ovine du Nord de la France.

Les cultures

Comme sur toutes les fermes bio, notre assolement est très diversifié. Nous avons une majorité de cultures destinées à l’alimentation humaine : blé, orge, seigle, avoine, lentilles vertes, lentillon, sans oublier la production de racines d’endive.
Il y a aussi les cultures destinées à l’alimentation animale : triticale, féveroles, pois, betteraves fourragères et prairies.
Cette diversité permet d’avoir des rotations longues, qui alternent entre des cultures d’hiver et de printemps, entre des céréales et des légumineuses. La culture maitresse de notre système est la luzerne. Elle arrive en tête de rotation, elle limite le développement des adventices, enrichie les sols en azote et fournit un fourrage de haute qualité pour les animaux. Ces mêmes animaux qui fourniront la matière organique nécessaire pour nourrir le sol et les plantes. La boucle est bouclée, c’est le bon sens paysan.
L’agriculture biologique est exigeante, elle nécessite plus de travail. Les cycles de production sont plus longs et les rendements sont moindres.

Une ferme bio dans son environnement

Dans un objectif de reconstituer des vergers pâturés, 100 pommiers haute-tige ont été plantés dans les prairies. Toutes les variétés plantées ont été choisies dans le patrimoine fruitier régional : reinettes de France, court pendu rouge, Jacques Lebel, gueule de mouton, … Le verger permet de produire et de commercialiser notre jus de pomme.

Un linéaire de plus de 5000 mètres de haies présent et entretenu sur la ferme. 40 hectares de prairies permanentes sont maintenus. En plus de leur fonction nourricière pour les animaux, les prairies permanentes situées dans le cœur des villages servent de ceinture verte, préservent la biodiversité et contrôlent les ruissellements.

Avec des surfaces importantes de toitures, nous avons installé 600 m2 de panneaux photovoltaïques qui produisent annuellement 100 000 KWa.